La maladie dans tous ses états selon la naturopathie

En naturopathie on distingue plusieurs états de la maladie. Il s’agit d’étapes successives qui schématisent l’évolution d’une maladie. Ces 4 états vont du plus labile et réversible au plus continu et irréversible. Autant vous dire qu’on cherchera à agir le plus tôt possible afin d’éviter le trop plein d’encrassement qu’on arrive plus à évacuer.

Bon, j’avais dit que je n’en parlerais pas. De la maladie. Car oui parlons un peu de santé positive et de psychologie positive! Oui mais j’en parle un tout petit peu, pas trop mais un peu promis. Car je veux parler avant tout de la bonne santé, mais pour savoir ce qui est bon ou pas il faut bien le comparer à quelque chose! Donc forcément, il va falloir passer par ce qu’on qualifie de maladie pour savoir ce qui ne l’est pas. Si, si c’est logique je vous le dis !

La pré-maladie

Cet état se manifeste par des symptômes d’encrassement qui sont en réalités des symptômes classiques, physiologiques, morphologiques ou encore psychologiques ayant pour rôle de prévenir qu’un déséquilibre a lieu et qu’il convient de revenir à l’équilibre au plus vite afin d’enrayer ceux-ci. Ce ne sont pas des symptômes classiques de maladie, mais une fatigue, un manque de forme, toutes ces petites choses qui font que vous ne vous sentez pas au mieux de votre forme. C’est alors la porte ouverte à toutes les petites maladies comme on ne les aime pas… A voir à l’étape suivante : la crise aiguë.

Crise aiguë

Un petit virus qui passe et hop vous tombez malade ! Donc là, vous avez ce qu’on appelle communément une bonne grosse crève ! Ca va durer quelques jours tout au plus et puis ça passera, tout seul la plupart du temps ou avec l’aide de médicaments si vous êtes allés voir votre médecin car vous vous sentiez trop mal (ou avec des vitamines, une alimentation adaptée, un petit drainage, des huiles essentielles, de la phytothérapie ou autres médecine douce si vous préférez et que vous en parlez à votre naturo 😉

Maladie chronique

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas passer. Vous n’avez même plus de fièvre et en plus vous finissez par vous y habituer à cet état pas vraiment au top. Vous êtes déséquilibré et en plus ça fait un moment ! Enfin vous n’êtes pas un déséquilibré, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! Mais c’est votre organisme qui l’est (donc un peu vous quand même, car vous et votre organisme c’est quand même la chose, la vision holistique de l’homme en naturopathie, tout ça, non mais!) Il est encore temps d’effectuer des changements salutaires pour éviter que ça ne dégénère…
Alors on se reprend en main : TOUT DE SUITE !

Etat dégénératif

Aïe, ça fait tellement longtemps que ça dure tout ça… Quand je dis tout ça ce ne sont pas nécessairement des symptômes car ils n’apparaissent même plus, mais surtout cette hygiène de vie qui ne correspond pas à votre nature. Mauvaise alimentation, mauvaise hygiène vitale, manque d’activité physique, stress et j’en passe… tout ça qui s’accumule sur un terrain fragile et au bout de quelques années ou décennies selon l’ampleur, bonjour les dégâts… Mais avant d’en arriver là il y a beaucoup de choses à faire et à rectifier pour que cela n’arrive pas !

Ces états représentent donc l’évolution de la maladie qui s’installe de plus en plus durablement si un déséquilibre se créé et que rien n’est fait pour revenir à l’équilibre. La force vitale s’atténue et la maladie s’accroit.
Tout est lié au déséquilibre de la loi naturelle et à l’action de la force vitale qu’il convient de préserver, c’est là même le fondement de la naturopathie.

Julie Option Nature

Naturopathie et psychologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *