Qu’est ce que la Force Vitale en naturopathie ?

En naturopathie, qu’appelle t’on la force vitale?

La force vitale est l’énergie présente dans notre être qui nous permet d’être en vie, c’est le fondement du vitalisme. Selon cette conception, l’homme et tout être vivant ne se réduit pas à de la matière, il a également une force vitale qui lui insuffle la vie. Alors oui, ça peut paraître un peu fumeux et mystique dit comme ça…
Mais la force vitale, c’est le Chi chinois, le ki Japonais ou encore le Prana indien. D’ailleurs en Yoga (je me réfèrerai souvent au yoga dont je pense la pratique indissociable de la naturopathie, nous en reparlerons), le pranayama c’est la discipline du souffle, des exercices de respiration qui s’articule autour de la connaissance et de la maitrise du Prana, le souffle vital, l’énergie qui circule dans le corps.

Il est intéressant de voir comment les différentes cultures ancestrales ont eu les mêmes intuitions face au fonctionnement de l’être vivant et sont arrivées quasiment aux mêmes concepts et conclusions. Ou bien se sont-elles inspirées les unes des autres ? Quoi qu’il en soit ce qu’on appelle en naturopathie la force vitale se retrouve sous différents noms dans la plupart des cultures et médecines douces traditionnelles.

La force vitale est aussi, en quelque sorte, un potentiel de vie présent dès la naissance qui permet de résister aux événements et éléments externes et donc de nous maintenir en vie. il semble néanmoins inégal d’une personne à l’autre, certaines étant plus faibles et moins résistantes que d’autres. C’est le terrain d’une personne, c’est à dire son patrimoine génétique, les événements qui l’ont affaiblie ou au contraire endurcie, comme des maladies par exemple, qui va faire qu’une personne sera plus résistante qu’une autre. On est constamment face à des attaques extérieures, virus, bactéries cherchent à se faire une petite place dans notre organisme. On ne peut vivre dans une bulle et il est impossible de ne jamais croiser ces « petites bêtes » machiavéliques ! Mais le corps, s’il est en bonne santé, fort d’une bonne énergie vitale ne se laissera pas faire comme ça, et rassemblera toute son énergie pour s’auto-guérir. Il augmentera sa température par exemple, ce qui se soldera pour nous par de la fièvre, pour tenter de détruire et d’évacuer les hôtes non approuvés !

Si on veut rester dans la réalité scientifique, certains auteurs la rapproche de ce qu’on appelle communément l’immunité, ou système immunitaire. C’est la force vitale, intelligente, qui représente dans chaque individu la capacité de s’auto-guérir, il convient donc de la préserver.

force vitale naturopathie vitalité

Le rapport Force vitale v/s encrassement de l’organisme

Parfois, mon fils de 6 ans me demande « Est-ce que 390 c’est beaucoup? » ou « Est ce que 1000 c’est beaucoup ? » Je lui réponds alors qu’un nombre seul ne veut rien dire. Il ne peut être que relatif à un autre. C’est dans le rapport entre deux nombres qu’on peut juger de sa faiblesse ou de sa force.
Il en est de même avec la vitalité. Si on veut la tester on doit la mettre en face de son pendant « dark », l’encrassement de l’organisme ! L’encrassement de l’organisme c’est tout ce que vous avez stocké dans votre corps après avoir avalé toutes sortes de mauvaise choses : pollution, tabac, alcool, alimentations trop grasse, salée, sucrée (oui comme dans la pub) et tout et tout… et tout. N’entrons pas trop dans les détails, nous reviendrons sur l’hygiène de vie dans d’autres articles.

Reprenons. Si la force vitale est supérieure au volume de l’encrassement, qu’on appelle surcharge humorale en naturo, les maladies qui surviennent provoqueront des crises aiguës mais rapides. En d’autres termes, on sera bien malade comme un chien, mais ça va passer en quelques jours ! Dans le cas contraire, les crises seront profondes et chroniques, et au bout d’un moment irréversibles.

Et si la force vitale est égale à l’ampleur de l’encrassement, la crise sera lente et chronique mais la guérison, c’est à dire le retour à l’équilibre est encore possible.

On voit que la force vitale est essentielle dans le processus d’auto-guérison et que sans elle, la naturopathie ne peut rien. Alors on fera bien attention à préserver sa vitalité, c’est pour la bonne cause !
C’est dans les systèmes nerveux et endocriniens que réside la force vitale, il est donc indispensable de maintenir une bonne condition de ceux-ci afin de la préserver. Et puis, il y a plein de petite choses à faire pour améliorer et préserver sa force vitale, mais ça on le verra dans un prochain épisode !
Vous pouvez déjà lire quelques méthodes pour stimuler ses défenses immunitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *